Après douze ans de bons et loyaux services, Aston Martin Vantage passe le relais à une toute nouvelle génération. Celle-ci fait souffler un bon vent de renouveau chez la marque anglaise, avec sous le capot, un V8 de 510 ch.

 

 

Aston Martin Vantage

Dire qu’il était temps de renouveler la Vantage est un euphémisme. La petite Aston avait douze années au compteur, un âge normatif pour une voiture. Même si les Aston Martin ne semblent pas vieillir, un nouveau départ esthétique et technique s’imposait. Le design évolue en profondeur et l’auto ne se contente pas d’être une petite DB11. Cette nouvelle génération est tout de même influencée par deux autres productions de la marque, l’hypercar Vulcan et la DB10.

La face avant a étonnamment un côté minimaliste, avec de fines optiques aux coins arrondis, ainsi qu’une grande bouche qui vient racler le bitume. À l’arrière, les feux forment un bandeau qui suit le contour du becquet. Le bouclier intègre un gros diffuseur, ce qui gâche un peu la pureté de l’ensemble. La voiture mesure 4,47 mètres de longueur.

 

A l’intérieur

Il y a aussi un renouveau dans l’habitacle, ce qui est une bonne nouvelle. La traditionnelle console centrale verticale, qui coupe l’habitacle en deux, laisse place à un ensemble à l’aspect plus déstructuré. On remarque que la planche de bord peut oser la couleur, là aussi, pas question de singer la DB11. La présentation semble ainsi plus sportive et plus en accord avec le positionnement de la Vantage. Le grand écran n’est pas tactile et n’empêche donc pas la présence de nombreux boutons, surtout pour la climatisation. En dessous de celle-ci, se trouve les touches de la boîte de vitesses, avec au centre le bouton de mise à feu. Les plus observateurs et connaisseurs noteront que quelques éléments viennent de chez Mercedes.

 

Sous le capot

En appuyant sur l’accélérateur, on réveille un V8 4.0 biturbo associé à une boîte automatique à 8 rapports d’origine ZF. Le moteur est fourni par AMG et vient ainsi se glisser sous le capot de la DB11. Il délivre 510 ch, soit 74 ch de plus que l’actuelle Vantage V8 S. Avec le remplacement de l’atmosphérique par le biturbo, la valeur de couple maxi s’envole. En effet elle passe de 490 à 685 Nm, de quoi atteindre 314 km/h et passer de 0 à 100 km/h en 3,7 secondes.

 

Freinage…

Pour arrêter cette Aston Martin Vantage, on trouve des disques de freins de 400 mm à l’avant et 360 mm à l’arrière. Les pneus sont des Pirelli P Zero montés sur des jantes de 20 pouces. L’auto adopte un différentiel électronique qui répartit ainsi le couple entre les roues motrices, pour plus d’agilité. Côté poids, Aston annonce 1 530 kg alors que la V8 S actuelle est à 1 610 kg, avec une répartition 50/50.

 

Voiture haut de gamme

La seconde Vantage arrivera sur le marché au cours du deuxième trimestre 2018. Proposée au tarif de 155 294 €, elle est affichée dans la fourchette haute du segment qui se compose des Jaguar F-Type, Mercedes-AMG GT (celle dont elle reprend le moteur avec des réglages spécifiques) et Porsche 911 GT3.



Mais aussi (bonus photos)

 


N’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter pour recevoir les derniers articles publiés sur le blog. À très bientôt sur Groupe Tijara. Peace !